Santa Teresa, quartier charmant et atypique

La colline de Santa Teresa était le lieu de villégiature de la bourgeoisie au siècle dernier. Vivre sur les hauteurs permettait de s’extirper des moiteurs du centre ville et de bénéficier d’air frais pendant l’été. De plus, ce quartier aux rues pavées sinueuses est à proximité du Centro, le centre des affaires, facilement atteint avec le célèbre Bonde jaune.

Le Bonde est le symbole et l’âme du quartier, la grande fierté des habitants (voir plus bas). Ainsi vous rencontrerez de magnifiques maisons colorées avec une architecture coloniale éclectique, unique à Rio. Dans les années 50 et 60, les quartiers de Copacabana et Ipanema deviennent à la mode, les habitants de Santa déménagent… Le marché de l’immobilier chute et attire une nouvelle population, les artistes et les étrangers commencent à investir les lieux et très vite Santa Teresa devient semblables aux quartier parisiens de Montmartre ou de Belleville. On trouve encore aujourd’hui de nombreux ateliers d’artistes, les Journées Portes Ouvertes ont généralement lieu en juin. Comme il se situe dans le prolongement de la forêt de Tijuca, la végétation est omniprésente et de par sa position très centrale, entre les zones Nord et Sud, vous profiterez de vues imprenables sur toute la ville.

Santa Teresa est un village calme et paisible en plein cœur de la métropole. Ses nombreux bars et restaurants populaires, son cinéma de 45 places, son Parque des Ruines, ou encore les fameux escaliers colorés de l’artiste chilien Selaron vous plongeront dans une ambiance authentique et bohême.

 
santa-teresa-rio-rio-de-janeiro
 

Le Bonde, le dernier tramway traditionnel en circulation sur le continent

Le fameux tramway a fait son apparition dans le quartier dès la fin du 19ème siècle, il emprunta très vite les Arches de Lapa pour rejoindre plus rapidement le Centro. Composé de 10 banquettes de 4 places, le tram était complètement ouvert, encourageant les échanges et la convivialité entre les passagers.

Le tram était aussi un moyen de transport populaire car il permettait aux moins fortunés de se déplacer à moindre cout, il atteignait en effet les favelas sur les hauteurs du quartier et circulait de 6h à 21h30. Sa grande caractéristique historique était son marche pied sur les côtés sur lesquels on pouvait voyager gratuitement en s’agrippant à la main courante, et nombre de voyageurs (expérimentés) lui courraient après pour le prendre à la volée…

Mais ce bon vieux Bonde, nécessitait un entretien et une manutention qui n’ont jamais été une priorité des autorités. La tragédie annoncée a donc eu lieu en aout 2011, le Bonde a perdu ses freins dans une descente, a déraillé et s’est écrasé contre un mur : le bilan est de 50 blessés et de 6 victimes, dont Nelson, le chauffeur le plus expérimenté, héros du quartier malgré lui. Cet accident marque la fin du Bonde original en bois et entièrement mécanique.

De grands travaux sont en cours pour réformer les 10km de rails et du réseau électrique du parcours. Les Bonde quant à eux sont désormais en fibre de verre, ils sont dotés des dernières technologies, une barre est placée sur les cotés et le marche pied se rétracte juste avant le départ..! Nous sommes ravis de le revoir sur les rails, arpenter fièrement les montées du quartier même si nous avons une grande Saudade de notre Bonde traditionnel, tout brinquebalant et joyeux.

 
182725200-XG
 

Le carnaval à Santa Teresa

Si vous choisissez de séjourner à Santa Teresa pour profiter du Carnaval, croyez-nous, vous faites le bon choix! Les meilleurs Blocos sont définitivement ici, comme Besame Mucho, Ceu na Terra, Me Enterra na Quarta … Le Bloco est ce groupe brésilien qui joue des chansons populaires et entrainantes. Ces fêtes de rue en journée sont gratuites, il y a environ 50 blocos par jour pendant le carnaval …

A Santa Teresa, tout le monde joue le jeu et vient déguisé avec des costumes déjantés et créatifs : soyez prêts! Les gens qui montent la colline de Santa sont les plus motivés, surtout quand il s’agit du bloco Ceu Na Terra qui démarre le samedi à … 7h !

Attention la tradition à la Casa 48 veut que tous ses occupants y participent, et sans retard… Les autres bons blocos sont à Lapa et dans le Centro, comme le Cordao da Boitata ou le Boi Telo.